dimanche 15 novembre 2020

300 000 logements à débloquer de suite pour l'ensemble des plus fragiles, des plus faibles et des plus démunis d'entre nous !

Dans un pays comme la France, au 15 novembre 2020, il est inconcevable de constater que plus de 300 000 êtres humains, bébés, enfants, femmes, hommes et personnes âgées se trouvent sans logement, dans la rue, alors que l’hiver est à nos portes avec en plus, la covid-19 comme fléau supplémentaire sur leurs épaules si fragilisées !


100 milliards d’euros viennent d’être débloqués pour soutenir l’économie et le marché français, très bien, mais en parallèle, de suite, maintenant, il faut penser à celles et ceux qui sont les plus fragiles, les plus faibles et les plus démunis d’entre nous, et en premier, la totalité des sans-abris !


Une loi doit être adopté le plus rapidement possible à l’Assemblée nationale afin que soit attribué en toute urgence un logement digne à l’ensemble des sans-abris, et ce, sans condition de loyer ou de toutes autres charges dans un premier temps.


Les 300 000 logements existent sur l’ensemble du territoire ! Nous pouvons par une loi simple, humaine et empathique, les rendre disponibles de suite pour nos parents, frères et sœurs qui souffrent chaque seconde dans la rue !

 

En parallèle de cette première action d’extrême urgence, il faut lancer un Grand Plan National de construction de 450 000 logements sociaux sur l’ensemble du territoire français, et ce, à raison de 150 000 logements par an, comme le préconise la Fondation Abbé-Pierre :

https://www.20minutes.fr/societe/2908683-20201115-precarite-fondation-abbe-pierre-veut-electrochoc-300000-sdf


Pourquoi un logement sans condition ?


Afin que ces personnes, ces êtres humains puissent se reconstruire progressivement sans pression ni contrainte. Une fois que cette reconstruction morale et physique sera effective, ils pourront à nouveau se réinsérer dans la société, et là, payer le loyer de ce logement et les autres charges comme tous citoyens de France. 

Comme nous le savons tous, avoir un toit, c’est en plus d'une base minimum de dignité humaine, obtenir une domiciliation, qui est de nos jours indispensable pour accéder aux droits civils, civiques et sociaux !

Prendre une telle décision pour les plus fragiles, les plus faibles et les plus démunis d’entre nous serait, pour la France et le peuple de France, de donner, d'offrir au monde entier une image des plus positive de la main tendue vers son prochain et un espoir véritable pour un futur que nous espérons tous meilleur dans une période aussi incertaine que celle qui est la nôtre aujourd'hui.


Merci à toutes et tous dans parler autour de vous, à vos élus, députés et sénateurs afin que ces actions deviennent le plus vite possible une réalité pour venir en aide à tous ceux qui souffrent en silence, et combattre efficacement et définitivement cette pauvreté indicible présente sur notre territoire de France !


 



 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire