jeudi 25 juillet 2019

Honte à eux !

Plusieurs mois viennent de s'écouler depuis mon dernier billet sur la toile afin de vous informer de mes positions et réactions face à la honte profonde que je ressens à être gouverné par des institutions corrompues, criminelles, dont les dirigeants et leurs cohortes des conseillers divers et variés sont directement justiciables aux yeux du peuple de France.

Depuis le début du mouvement plus que justifié des GJ à ce jour, combien de dossiers, d'affaires avons-nous, qui directement mettent en cause le chef de l'État et l'ensemble de son gouvernement, sans oublier les autres chefs de parties, qui eux aussi sont tous à mettre dans le même panier, à savoir, la honte du genre humain face à la pauvreté, la précarité et la misère d'une très grande partie du peuple de France !

Tous, nous devons tous nous soulever, et nous indigner de tout cela !

Tous, nous devons tous nous tenir debout, le poing levé en direction de ce gouvernement des riches et ultra-riches afin que d'une seule voix nous puissions faire pencher la balance de la justice au bénéfice du peuple qui souffre chaque jour dans le silence et l'indifférence des nantis de l'Élysée, de l'Assemblée nationale, du Sénat et du parlement européen notamment !

Mais ils ne sont pas les seuls pour moi à arborer l'étiquette de l'infamie sur leurs fronts de non-humains, non, ils ne sont pas les seuls, nous trouvons aussi :

- les "artistes et pseudo-artistes" de toute nature qui changent en permanence de vestes et de pantalons comme cela les arrange, notamment au niveau de leur ego et le montant de leurs comptes en banque. Où étaient-ils ces artistes du gotha parisien dans le soutien au mouvement des GJ et des combats permanents de ceux et celles qui essaient de survivre chaque jour ? Où sont-ils aujourd'hui encore ces artistes dans le mouvement et les revendications des GJ pour le peuple, le bien et le bien-être du peuple de France ? 

Un exemple des plus pitoyables : les enfoirés !

Oui, pour moi, les enfoirés portent vraiment bien leurs noms ! Coluche avait signalé que cette action était déclenchée pour un temps très limité afin que la pression se fasse sentir au sein du gouvernement en place à l'époque pour que ce soient les institutions administratives et financières qui en viennent rapidement à résoudre définitivement l'infamie de la pauvreté en France, et non au peuple, aux citoyens de le faire à sa place !

Ce qui est totalement inadmissible, c'est que ceux qui donnent de leur temps et leurs argents au resto du cœur, viennent en grande partie des classes défavorisées et des classes moyennes, eux-mêmes dirigés par des artistes multimillionnaires dont une partie ne paye pas d'impôt en France...et qui se servent de la tournée des enfoirés pour leurs promotions personnelles et donc, se remplissent les poches sur le dos de la pauvreté ! C'est totalement incroyable et honteux comme situation !

Depuis le début, la notoriété des artistes de toute nature et de tous bords aurait dû servir à faire pression sur les gouvernements successifs pour que le mouvement des restos du cœur cesse enfin et que soit mise en place une vraie politique sociale et égalitaire afin d'éradiquer définitivement la honte de la pauvreté dans un pays aussi riche que la France.

L'ont-ils fait ? NON !

Nous trouvons aussi :

- les intellectuels de toute nature et de tous bords.

Eux aussi sont tous coupables et complices de ce gouvernement en place, c'est une telle honte, une telle honte, alors que leurs voix pourraient porter si fort que tous gouvernements n'auraient comme choix que d'abonder dans leurs directions afin de mettre en place cette politique tellement attendue d'égalité et de fraternité pour chaque être humain et aussi, pour l'ensemble des autres espèces animales, tout en mettant en parallèle les forces nécessaires à la protection de notre environnement naturel, pour le bien et le bien-être de la Terre et donc, de l'ensemble du vivant sur la surface de la planète.

Oui, je suis en colère et indigné, car des millions d'êtres humains, sans parler de nos amis du règne animal et de notre environnement, souffrent, souffrent en silence, et le jour où le peuple vient à sortir dans la rue pour demander d'être écouté, entendu et respecté comme citoyen de France, eh bien, là, ils sont stigmatisés et combattus avec violence par le pouvoir politique mafieux, criminel et corrompu en place, est-ce normal ?

Bien évidemment, non, cela n'est pas normal !

Alors, pour ce peuple digne qui souffre en permanence ; les mal-logés sous le joug des marchands de sommeil, les personnes à mobilité réduite qui se battent pour avoir une vraie reconnaissance, un vrai revenu, les sans-abri qui ne demandent que seule chose, avoir un logement digne afin de pouvoir se reconstruire, les personnes malades qui se battent contre l'administration médicale qui devient de plus en plus privée et donc, inhumaine, les femmes battues, harcelées et violées qui ne réclament que la justice et la reconnaissance du statut de victime, les millions de personnes qui ne demandent qu'à travailler, à ces dizaines de millions d'autres personnes qui aimeraient naturellement avoir un vrai salaire, un salaire honnête pour faire vivre dignement leurs familles ..., pour toutes ces personnes et l'ensemble des êtres humains en France et dans le monde qui malheureusement souffrent directement à cause de l'ego, le non-professionnalisme, l'incompétence, la maladie du carriérisme et la voracité financière de quelques-uns, pour toutes ces personnes nous devons chaque jour, à chaque instant, nous lever et nous indigner, nous lever et nous indigner haut et fort !

Depuis 2015, je vous propose dans mes démarches citoyennes un programme qui chaque jour vient s'enrichir de nouvelles forces et idées.

Ce programme que je soutiens pour l’élection présidentielle 2022 ne m'appartient plus, il vous appartient, à vous peuple de France, afin que vous puissiez en parler tout autour de vous dans des débats d'idées libres, ouverts et constructifs, pour votre avenir et ceux de vos enfants :

http://www.sergetinland2022.fr/#programme_2022


Aucun commentaire:

Publier un commentaire