lundi 18 juin 2018

Le Revenu universel de base pour tous (RUB)


Juin 2018... Il faut déclarer hors-la-loi la Pauvreté sous toutes ses formes !

Pour cela, la solution passe automatiquement par :

Le Revenu universel de base pour tous (RUB).

Il faut lutter contre la pauvreté, contre le chômage de masse et la détresse humaine, morale, physique et psychique !

1800 € par mois pour les adultes et 900 € par mois pour les mineurs, de la naissance au décès, et cela : sans aucune contrepartie !

Cette allocation pour tous viendrait remplacer l’ensemble des aides, allocations chômage, aides aux logementssoit 33,8 % du PIB français en 2018… 777,4 milliards d’euros.

Cette mesure phare et unique en Europe et dans le monde serait financée à la fois par le remplacement de toutes les aides sociales réunies, mais aussi par une fiscalité importante sur les très hauts revenus et par la TVA (avec une augmentation de celle-ci, pour les produits de luxe uniquement, proportionnelle aux besoins de financement du programme du revenu universel pour tous) qui à terme pourrait devenir le seul impôt en vigueur !

Une contribution de la dépense militaire serait aussi reversée au RUB, soit la moitié des dépenses militaires par habitant par an : 114 €

Honte à nous tous dans un pays aussi riche que la France au 21ième siècle qu’un seul être humain (et cela vaut tout aussi pour le règne animal et son environnement) se retrouve dans la précarité, le dénuement, la misère sociale, sentimentale, professionnelle et/ou familiale ! 

Nous devons réagir et agir afin que l’humanité soit au cœur de nos préoccupations de la vie sociale, économique et politique de notre si beau pays, la France, sans en oublier le reste du monde !

Un programme est à votre disposition pour une réflexion, un débat et des échanges :

http://www.sergetinland2022.fr/social/

Merci à toutes et à tous de pouvoir en parler autour de vous afin de pouvoir redonner la dignité et la liberté à celles et ceux qui souffrent à chaque instant de la prédation des prédateurs de l'économie française !

mercredi 2 mai 2018

Pour une politique juste et humaniste du logement social !

Nous venons d’apprendre la hausse de la TVA concernant le logement social.

Pourquoi une telle mesure ? Cela ne va pas inciter les bailleurs sociaux à investir dans le logement social alors que les besoins sont énormes !

Rien que pour les personnes qui sont malheureusement dans la rue, il faudrait que la France investisse au plus vite dans 200 000 logements afin de redonner sourire et dignité à ces êtres humains que nous avons laissés sur le bas-côté !

De plus, le rapport 2017 de la Fondation Abbé Pierre sur L’état du mal logement en France estime à 4 millions le nombre de personnes mal-logées !

Nous nous devons d’avoir une politique sociale juste et universelle, nous en avons les moyens, il faut seulement la volonté et uniquement la volonté de le faire, de suite, et là, nous pourrons de nouveau nous regarder en face, sans avoir honte de nous !

Le programme st2022 a été pensé dans ce sens, pour les plus faibles, pour instaurer un bien et un bien-être nécessaire à toute existence sur Terre :


Merci à vous tous de pouvoir en parler tout autour de vous afin que nous puissions, tous ensemble, faire bouger les lignes, nous le pouvons et nous le devons !


dimanche 15 avril 2018

Les services publics sont une priorité dans un état démocratique solidaire !



Les services publics sont une priorité dans un état démocratique solidaire !

Voici ma position concernant la grève des agents de la SNCF : je suis totalement solidaire !

Pourquoi ?

Nous devons tout faire pour garder un service comme les transports, SNCF ou aéroports, ou encore les autoroutes...au service exclusif des usagers, du peuple.

L’objectif du gouvernement en place, comme les autres gouvernements qui lui ont succédé, c’est de casser totalement les services publics afin de paupériser lentement, mais sûrement, la classe moyenne et le peuple ouvrier.

Une démocratie digne de ce nom doit avoir une justice juste et des services publics modernes et adaptés pour tous et surtout pour les plus faibles.

La situation de la SNCF est simple :

- Il faut maintenir leur statut
- Il faut que l’état reprenne totalement la dette 
- Il faut que l’état investisse très fortement à la modernisation de l’ensemble des lignes
- Il faut que l’état ouvre de nouvelles lignes transversales
- Il faut arrêter de subventionner en priorité le TGV qui ne sert qu’à une frange très mince de la population française

Voilà ce qu’il faut faire, sinon, c’est la porte ouverte à la privatisation de la SNCF, avec comme conséquence directe :

- Une fermeture systématique d’un nombre très importants de lignes
- Une augmentation minimum de 20% du billet dans les années à venir
- Des investissements en chute libre dans la maintenance
- Une dégradation des lignes sur tout le réseau…sauf pour le TGV bien évidemment… !
- Des retards très importants
- Des incidents et accidents à la hausse et sans cesse en augmentation !
- …
Alors, oui, il faut être totalement solidaire avec cette grève, car c’est la pérennité de notre service public qui est directement en cause !

Le programme st2022 va dans ce sens : http://www.sergetinland2022.fr/transport/

De plus, il faut se battre pour nationaliser les autoroutes, les aéroports, les ports et les industries stratégiques nécessaires à la souveraineté naturelle de notre pays, la France !

Il faut débattre, échanger, parler de tout cela entre vous pour que demain, nous changions la face de notre pays, la France, pour le bien et le bien-être de tous !

dimanche 8 avril 2018

Pour une vraie démocratique, il faut avec une justice juste, efficace et libre !

Il est absolument inacceptable de voir en France une justice au bord de la faillite, n’ayant plus aucun moyen décent pour travailler normalement pour le bien de tous, surtout des plus faibles !

Une société démocratique et juste, c’est une société qui a une justice avant tout au service des plus faible, donc, qui a les moyens de rendre la justice dans des délais cours, raisonnable, et non pas dans des délais totalement honteux qui impactent directement sur la vie des citoyens qui ont un besoin urgent que leurs dossiers soient jugés avec professionnalisme, impartialité et dans des délais raisonnables.

Cela fait soixante à cinquante années que nous regardons se noyer la justice française sans que les gouvernements successifs ne fassent quoi que ce soit pour y remédier, comme s’il y avait une vraie volonté que la justice ne soit pas rendue pour les citoyens les plus faibles et les plus démunis.

Que devons-nous faire pour remédier de suite à cette honte inqualifiable ?

La solution est plus que très simple.

Il faut de suite donner les moyens financiers à la justice française pour :

- ne plus fermer les antennes de justice
- ouvrir de nouvelles antennes de justice sur l’ensemble du territoire
- créer des postes sur l’ensemble du territoire français, en très grands nombres, de greffiers et d’agents administratifs pour le traitement immédiat des dossiers en souffrance et à venir

Une fois ces premières étapes accomplies, la suite à mettre en place :

- simplification des démarches administratives avec notamment la mise en ligne de la totalité de ces mêmes démarches administratives

Pour cela :

- Permettre l’accès à l’internet très haut débit à la totalité de la population française dans un délai lui aussi raisonnable, à savoir, avant 2025 !

Voilà les premières étapes factuelles afin de remettre sur les rails notre justice, et ce, d'une façon immédiate et sans appel !

Le programme st2022 va dans ce sens : http://www.sergetinland2022.fr/justice/

dimanche 25 mars 2018

Les Grands travaux : un Objectif stratégique pour la France !


Il est une évidence stratégique pour le devenir social et économique de la France et le peuple de France, c’est de mettre en place le plus rapidement possible une politique des Grands Travaux sur l’ensemble du territoire français, y compris les DOM TOM.


La mise en place d’un politique des Grands Travaux est une véritable nécessité pour à la fois redonner une nouvelle vigueur à l’économie locale et globale, mais aussi permettre à la population française de vivre mieux au sein de la citée.


Voici une première liste des Grands travaux à réaliser au plus vite :


-          * Investissements financiers très importants (moyens humains et matériels) dans l’ensemble des services publics : justice, prison, hôpitaux, crèches (créations), Ehpads, transports, universités…

-          * Investissements financiers très importants dans la recherche des énergies renouvelables

-          * Investissements financiers dans la création d’un minimum de 200 000 logements à destination direct des personnes sans domicile (plus de 145 000 !) ou demeurant dans les bidonvilles françaises (plus 16 000 !). L’objectif étant de redonner une dignité à tous ces êtres humains et leur permettre par la suite de se resocialiser pour revenir au sein d’une société plus humaine respectant son prochain. C’est la seule et unique façon d’en finir avec cette honte des personnes sans domicile fixe ou habitant dans des endroits totalement insalubres, comme les bidonvilles

-          * Protection totale et sans condition des animaux de toutes natures et de l’environnement 

-         *  Une France accessible à tous ! A savoir, l’accessibilité aux services et au travail pour toutes les personnes ayant un handicap, quel que soit cet handicap !

-         

Voici la liste complète, non exhaustive, des Grands travaux nationaux à mettre en œuvre au plus vite, pour le bien et le bien-être de l’ensemble de la population française :


Comment financer cela :

-          * Effacement des dettes publiques : SNCF, Aéroports, communes…

-          * Augmentation de la TVA pour l’ensemble des produits de luxe

-          * Lutte totale et sans condition de l’évasion fiscale sous toutes ses formes

-          * Rétablissement de l’ISF… 4 Md€ de cadeaux fiscaux par le gouvernement ultralibéral macron aux plus riches en 2017/2018…c’est une véritable honte aux yeux de celles et ceux qui n’ont rien et aux yeux du monde libre !

-         

Non seulement la mise en place d’une politique de Grands Travaux Nationaux est indispensable pour améliorer la vie quotidienne de l’ensemble de la population française, mais parallèlement, cela redonnerait un véritable coup de pouce plus que positif en matière d’emploi, et ce, dans l’ensemble des domaines d’activités !

Le programme st2022 a réfléchi de longues dates à tout cela, pourquoi ? Parce que c’est du bon sens, tout simplement !

Le programme complet st2022, programme en perpétuelle réflexion et débat pour l’améliorer et permettre une véritable cohésion de celui-ci avec la réalité du terrain :


Merci à tous si vous pouvez en parler tout autour de vous, merci pour votre implication à faire bouger les lignes pour la liberté et la dignité de tous !

dimanche 18 mars 2018

Stop à l’ensemble des privatisations !


L’état français, le gouvernement actuel, comme celui d’hier et les autres, précédemment, va au pas de charge face au calendrier des privatisations, notamment concernant l’un des fleurons de notre économie : les aéroports de Paris !

Il est absolument impensable de vouloir privatiser sachant que la rentabilité en 2016 des Aéroports de Paris a été de 435 millions de bénéfices pour 2,9 milliards de chiffres d’affaires, soit une marge nette de 15% avec une croissance de 5% de passages par an.

ADP est une des entreprises encore présentes sur le sol français des plus rentables !

D’un point de vue financier, la cession de ses actions n’a donc aucun intérêt pour l’Etat et le peuple de France, alors pourquoi cet empressement à vouloir à tout prix privatiser les fleurons de nos industries ?

Ne pas oublier que c’est ce même personnage élu avec seulement 16% des voix des Français, emmanuel macron, qui a fait privatiser les aéroports de Toulouse, racheté par un consortium chinois en 2015, puis Nice et Lyon privatisés en 2016 au bénéfice de l'Italien Atlantia et du Français Vinci. 

Alors, je repose ma question, à qui profite le crime ? Comme du crime de la privatisation des autoroutes françaises qui a débuté dès 2001 sous le gouvernement de Lionel Jospin et finalisé en 2006 sous le gouvernement de Dominique de Villepin pour un somme de 14,8 Md€, une somme totalement sous-évaluée de plus de 10 Md€ ?!...

Le « monopole de fait » doit stratégiquement rester aux mains des pouvoirs publics. Il ne faut absolument pas privatiser les aéroports pour financer leur croissance et développement. Le passé est là pour nous rappeler qu’aune privatisation des aéroports ne s’est en final bien déroulé à la fois pour les aéroports et aussi pour les pouvoirs publics.

Dans le monde entier, ce sont les aéroports publics qui sont les plus performants et non ceux qui sont passés sous la coupe de la privatisation.

La conséquence directe d’une privatisation, ce sont les envolées des coûts pour les usagers sans parler de la question sécuritaire qui pose à elle seule plein de questions sans réponse !
Un aéroport, c’est un lieu stratégique pour un pays, c’est un espace souverain qu’il ne faut absolument pas céder aux privés.

Nous nous devons de préserver nos industries dans l’attente d’une transition économique et sociale absolument indispensable pour tous.

Cela est inscrit dans le programme économique et social ST2022 :

Nous devons dire NON à cette politique du démantèlement programmé de nos industries aux seuls profits des industriels « amis » de la république corrompus et criminels !

Il faut en parler, il faut en débattre entre tous…c’est cela la voix de la liberté et de la dignité !
Merci à toutes et à tous de pouvoir transmettre le message d’une autre possibilité, celle du programme st2022 qui à ce jour le seul programme de transition économique et social pour le bien et le bien-être de tous !

dimanche 11 mars 2018

Les fonds vautours… …Ou la destruction des états souverains par l’ultra-capitalisme effréné et criminel !

Définition (Wiki) :

« Les fonds vautours sont des fonds d'investissements spéculatifs qui se spécialisent dans l'achat à bas prix de dettes émises par des débiteurs en difficulté ou proches du défaut de paiement, qu'il s'agisse de dettes d'entreprises ou de dettes souveraines, avec pour objectif de réaliser une plus-value soit lors de la phase de restructuration de la dette, soit en refusant la restructuration et en obtenant par action en justice le remboursement de leur créance à une valeur proche de la valeur nominale plus intérêts et éventuels arriérés de retard »


Des non-humains, des êtres immoraux, sans foi ni loi, sévices tout autour de la Terre, survolant les états croulant sous les dettes souveraines ignobles, indignes et injustifiées, prés à fondre comme des vautours sur les corps encore chauds des états moribonds.


Le plus odieux se nomme, Paul Singer, sa société de criminels contre l’humanité se nomme Elliott Management Corporation (EMC). Celle-ci pèse plus de 16 Md€, fortune amassée sur les cendres de milliards d’êtres humains ayant subi directement ou indirectement les attaques en justice de leurs états, gouvernent dits endettés.


Il faut arrêter en vol ses vautours de l’humanité et après, les trainer à leurs tours en justice afin qu’ils se retrouvent, comme tous criminels contre l’humanité, derrière les barreaux pour la fin de leurs séjours sur Terre !


En Europe, ces fonds vautours essaient de prendre dans leurs griffes de plus en plus d’états.


Un gouvernement nous a montré la voie, le chemin pour faire barrage à ces criminels, c’est la Belgique.


En votant la loi du 12 juillet 2015, Loi relative à la lutte contre les activités des fonds vautours, la Belgique a réuni Wallons et Flamands, tous sous une même bannière, celle de la liberté et de la souveraineté nationale.


12 JUILLET 2015. - Loi relative à la lutte contre les activités des fonds vautours




A ce stade, cette loi est la loi plus avancée de la planète sur ce sujet dès plus stratégique au niveau de l’égalité, la stabilité et le développement social et économique des pays en grandes difficultés financières.


Une loi anti-fonds « vautours » pour la France, une vraie urgence !


Pourquoi l'État français en 2018 ne se dote-t-il pas d’une loi équivalente et encore plus restrictive contre ces fonds vautours ?!

La réponse se trouve directement liée à cette dette indigne, injustifiée et infâme que se trouve accroché sous ses pieds : avec un stock obligataire de 1.600 milliards d'euros, des emprunts qui se montent à 200 milliards chaque année sur les marchés, la France hésite sans doute à envoyer un signal défavorable aux investisseurs, fussent-ils d'horribles et ignobles spéculateurs !


Ne jamais oublier que la loi de finances de 1974 a vendu la France et l’ensemble de son peuple aux marchés financiers ! Auparavant, l’état français, par l’intermédiaire la Banque de France, pouvait lorsqu’elle en avait besoin, emprunter, et ce, sans intérêt. Une fois cette loi ignoble votée, elle ne pouvait plus le faire, seules les banques privées pouvaient alors fournir à un taux usurier les sommes nécessaires au bon fonctionnement du pays, notamment des services publics.


La dette publique représentait 99,2% du PIB au deuxième trimestre 2017 (chiffre INSEE), contre 20,7% en 1980 ; la dette de l’État représente à elle seule 80,2% de la dette publique dans son ensemble.


Cette dette ignoble et indigne s’élève au 10 mars 2018 à :

- 2 277 Md€
- 36258 € par habitant
- 72517 € par ménage


La charge de la dette est l’ensemble des dépenses de l’État consacrées au paiement des intérêts de sa dette.

Dans le projet de loi de finances pour 2018, elle s’élève à 41,2 milliards d’euros (Md€) (elle représente la quasi-totalité de l’enveloppe de la mission "engagements financiers de l’État" ), soit 9,3% des crédits de paiement du budget général de l’État. Le paiement des intérêts de la dette représente ainsi aujourd’hui le quatrième poste de dépenses de l’État !


Cela est absolument inacceptable !


Nous nous devons tous nous lever contre ces ignominies, comment ?


- Faire voter au plus vite une loi contre les fonds vautours encore plus restrictive que la loi belge
- Annuler totalement le remboursement des intérêts de la dette en votant une loi signifiant que ces intérêts ne sont absolument pas dus, à qui que ce soit !
- Annuler totalement le remboursement de la dette ignoble en votant une loi signifiant que cette dette n’est absolument pas due, à qui que ce soit !
- Abroger la loi de finances de 1974
- Rétablir les prérogatives de la Banque de France permettant à celle-ci de prêter à l’état français sans intérêt.
- Retrouver une souveraineté nationale tout en ouvrant pour une Europe exclusivement sociale et humaniste
- Abroger la constitution actuelle, la Cinquième République en écrivant une nouvelle constitution, la Constitution de la 1ére République Citoyenne, par le peuple et pour le peuple, dont le premier article sera d’interdire la guerre sous toutes ses formes et l’ingérence sur les autres pays et peuples de la Terre aussi sous toutes ses formes !


Voici en exclusivité son préambule :


Constitution de la Ière République citoyenne


Préambule


La République citoyenne est l'aboutissement d'une lutte des peuples contre l'asservissement des êtres humains par les logiques mercantilistes, financières, consuméristes et sécuritaires. Elle se veut un rempart contre toutes les formes de totalitarisme et d'arrogance politique. La République citoyenne s'inscrit pour partie dans l'héritage politique des républiques précédentes, mais se conçoit avant tout comme une rupture fondamentale dans les pratiques du pouvoir. Elle donne au peuple les moyens de se gouverner dans le respect des libertés individuelles et en poursuivant un objectif de développement collectif reposant sur la solidarité nationale. La République citoyenne croit dans le potentiel créatif de chaque individu, c'est pourquoi elle se fonde avant tout sur l'éducation et la culture, outils nécessaires à l'épanouissement de la personne humaine et au développement de l'esprit critique, conditions indispensables pour le fonctionnement d'une vraie démocratie.
Elle considère ainsi l'instruction et en particulier l'apprentissage des langues, comme un moyen de rapprocher les peuples et de construire une paix durable.


La République citoyenne lutte contre le travail subi, auquel elle oppose le travail choisi. Elle condamne la pauvreté et l'exclusion sous toutes ses formes, c'est pourquoi elle considère le revenu universel inconditionnel de base comme un droit constitutionnel. Il incarne à lui seul toute la dimension sociale et solidaire de la nouvelle République. Tout individu a droit à un revenu mensuel fourni par la collectivité afin qu'il puisse subvenir aux besoins fondamentaux que sont l'alimentation, le logement, l'hygiène, l'éducation et la santé tout au long de son existence. Il remplace la multitude d'aides sociales existant auparavant et simplifie ainsi l'accès à la redistribution des richesses. Il est rendu possible par le développement considérable de l'automatisation du travail durant ces dernières décennies. Il est souhaitable, car la République citoyenne considère que le système économique doit être au service des individus et non pas l'inverse. De même, le travail ne peut être considéré comme la seule forme d'épanouissement personnel. Le revenu universel et inconditionnel permet l'éclosion d'un épanouissement personnel autre, s'exprimant dans le cadre familial, associatif, le bénévolat ou le sport ou encore dans la création artistique. Par le revenu universel inconditionnel, le travail acquiert une autre dimension dans la société française : il n'est plus une obligation contraignante parce que vitale, mais acquiert le statut de démarche voulue permettant l'enrichissement individuel et collectif.


La République citoyenne porte la plus grande considération au vivant. Elle promeut le développement et l'enseignement des sciences dans une approche pluridisciplinaire et humaniste, accessible à tous, afin de contrer toutes les dérives scientistes et transhumanistes, qui conduisent à l'aliénation des êtres humains et du vivant en général. De même, elle met tout en œuvre pour une exploration de l'espace dans un cadre humaniste et d'ouverture aux éventuels peuples des mondes extra-solaires habités.


Consciente de l'importance de la sauvegarde du vivant et de la délicate harmonie des écosystèmes de notre planète, la République citoyenne rejette et condamne l'idéologie de croissance, à laquelle elle préfère l'idée de sobriété heureuse. Elle encourage ainsi toutes les initiatives visant à limiter la production de biens de consommation, tout en incitant au développement des filières de réparation et de recyclage de l'existant. Elle investit pour la recherche et le développement de nouvelles énergies non-polluantes tout en promouvant la modération dans leur utilisation.


Le programme ST2022 a été pensé et écris en ce sens, pour rétablir la liberté et la dignité du peuple de France, comme un exemple, un phare dans les ténèbres pour les autres peuples de la Terre et d’ailleurs !




Réf :